Copyright 2020 - CP St Benoît Près d'Œlenberg

Lazare

Chères Paroissiennes, Chers Paroissiens,
Chers Amis !

Avec ce 5e dimanche du Carême, nous arrivons presque au bout de notre chemin vers Pâques, cœur de l’année liturgique. Cette dernière étape s’est presque entièrement déroulée durant la période du confinement. Le Carême (quarantaine !) de cette année ne ressemblait en rien à ce que nous avons connu et vécu par le passé, mais il a peut-être été beaucoup plus profond et plus sérieux.

La quarantaine ou le Carême : le temps qu’il faut, qu’il nous faut pour que l’humanité revienne à l’équilibre et à la Vie !

Ce dimanche, la liturgie de la parole est d’une actualité extrêmement étonnante :

1ère lecture : « Je mettrai en vous mon esprit, et vous vivrez » (Ez 37, 12-14) ;

Psaume 129 (130) : « Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel ! »…

2e lecture : « L’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus habite en vous » (Rm 8, 8-11) ;

Évangile : « Je suis la résurrection et la vie » (Jn 11, 1-45)

Ce dimanche, comme le dimanche précédent, à 10h00, les cloches de nos églises vont sonner pour annoncer l’heure de la célébration eucharistique (sans présence physique des fidèles) la même pour toutes les paroisses de notre Communauté. Je vous invite donc de rester unis et en communion spirituelle. Vous pouvez aussi suivre la messe à la TV (ou grâce à d’autres moyens de communication).

Je vais prier en présentant au Seigneur toutes vos intentions personnelles, mais je vous demande d’avoir une pensée toute particulière pour les malades du coronavirus et malheureusement aussi les victimes de notre Communauté de Paroisses et leurs familles. Nous rendons grâce aussi pour le dévouement des médecins et du personnel de santé, ainsi que de tous ceux sont sur la première ligne par leurs services et leur charité.

Au cours de la semaine prochaine je vous présenterai aussi le programme des célébrations de la Semaine Sainte, selon les modalités que nous allons recevoir de notre évêché de Strasbourg.

En union dans la prière !

Père Piotr…

Communiqué relatif à la situation au cours du week-end des 14 et 15 mars

Tout comme la semaine passée, nous nous voyons contraints d’annuler les messes dominicales prévues dans les 5 paroisses de notre Communauté de Paroisses St Benoît près d’Oelenberg.

Le rencontre avec les moines de l’Abbaye d’Oelenberg, prévue dimanche 15 mars est également annulée et reportée pour une date ultérieure.

Conformément aux directives des autorités civiles et diocésaines nous restons plus que jamais très vigilants par rapport à la propagation du coronavirus, toujours dans le souci de protéger les personnes vulnérables.

En même temps nous sommes invités à rester unis par la prière pour les malades, les médecins et le personnel de santé.

Même si nous sommes empêchés de participer aux offices dominicaux, il nous est néanmoins toujours possible de consacrer un temps de prière à la maison, ou de regarder la messe à la TV pour rester en « communion spirituelle ».

Par ailleurs notre Archevêque Mgr Luc RAVEL demande à tous les diocésains en état de le faire de participer à une Journée diocésaine de jeûne et de prière le vendredi 20 mars. Elle se vivra individuellement, en famille ou entre voisins et sera spécialement dédiée à une prière pour les malades, les soignants et tous ceux qui ont la mission de protéger et d’organiser la protection sanitaire.

Fraternellement,

Père Piotr Jan KARP, curé

Mesures contre le virus et mesures de vie chrétienne

La lutte contre la propagation du « coronavirus » s’amplifie en France.

Il serait plus juste de parler d’une lutte contre la vitesse de propagation de sorte que notre système de santé puisse absorber le pic de cette grippe, pic pressenti pour les mois de mai ou de juin.

Nous avons à collaborer totalement avec l’État ou les communes qui ont la responsabilité du bien commun et donc des politiques de santé. 

Célébrations publiques, grands rassemblements, visites des malades en EHPAD… font partie de la mission de l’Église. 

Nous les organiserons en tenant compte des directives de l’État (limitation de nombre de participants…), et peut-être devrons-nous y renoncer temporairement. 

Ce peut être douloureux pour nos communautés et nos chrétiens nourris de ces visites ou de ces assemblées. 

Nous ne sommes pas les seuls dans cette situation : je pense à des rencontres sportives ou culturelles préparées de longue date et pour qui l’annulation est une catastrophe.

Mais la mission ne s’arrête pas alors que se généralisent les mesures de confinement.

Toute situation est bonne pour un chrétien qui veut progresser. 

Aussi j’en appelle aux pasteurs, aux équipes d’animation pastorale, à tous nos acteurs si remarquablement efficaces en temps habituels : que chacun, seul et en équipe, réfléchisse aux moyens nouveaux pour soutenir les plus fragiles qui risquent de mal vivre leur isolement, pour partager la parole de Dieu à travers les textes, pour construire des chaînes de prière, etc. 

La vie chrétienne va s’en trouver intensifiée et peut-être allons-nous découvrir de nouveaux moyens pour la mission.

Si les messes publiques sont supprimées, les messes seront célébrées par les prêtres en profonde union spirituelle avec le peuple de Dieu. 

On peut aussi redécouvrir une spiritualité de voisinage attentive aux besoins nouveaux créés par les mesures de santé publique. 

Ainsi les écoles sont fermées mais l’enseignement ne s’arrête pas : pourquoi ne pas se proposer pour aider des jeunes, garder des enfants dont les parents continuent de travailler ? 

Ces mesures de santé laissent beaucoup d’opportunités aux veilleurs que nous sommes pour dire et témoigner de l’amour du Christ.

Ne confondons pas confinement chez soi et enfermement sur soi.

Il ferait beau voir que nous cessions d’être chrétiens au motif que nous avons à combattre le mal. 

Ne sommes-nous pas faits pour cela, avec la grâce du Christ qui nous donne de semer le bien au sein du mal, le calme au cœur de la tempête, le courage au milieu de la peur ?

L’appel du Christ retentit fort à nos oreilles : vainc le mal par le bien !

+ Luc Ravel
Archevêque de Strasbourg

Communiqué important à l’attention des Paroissiens de la Communauté de Paroisses St Benoît près d’Oelenberg

Comme vous le savez, la situation due à l’épidémie de Coronavirus progresse rapidement dans le département du Haut-Rhin et tout particulièrement dans Mulhouse et ses environs et nous devons prendre cela au sérieux.

Ainsi, conformément aux directives préfectorales et des consignes de notre archevêque, Mgr Luc RAVEL, je vous informe, avec beaucoup de regret, que :

  • Toutes les messes sont annulées dans les cinq églises de notre Communauté de Paroisses pour ce week-end des 7 et 8 mars.
  • Pour le moment et jusqu’à nouvel ordre, les messes qui se tiennent en semaine sont maintenues. Les cérémonies d’enterrement et de baptêmes restent également d’actualité, dans la mesure où chaque famille veillera à limiter le nombre d’invités à moins de 50 personnes.

Nous vous rappelons que ces mesures ont été mises en place afin de protéger les personnes les plus vulnérables.

En cette période de troubles, les chrétiens sont plus que jamais invités à rester unis par la prière pour les malades, les médecins et le personnel de santé.

Même si nous sommes empêchés de participer aux offices dominicaux, il nous est néanmoins toujours possible de consacrer un temps de prière à la maison, ou de regarder la messe à la TV pour rester en « communion spirituelle ».

Dans l’attente de vous revoir tous très bientôt,
Fraternellement,

Père Piotr Jan KARP, curé

75e Anniversaire de la Libération de Lutterbach

À l’occasion de cette commémoration une exposition réalisée par l’Association d’Histoire sera mise en place à la basilique. Intitulée : « La basilique de Lutterbach : de la guerre à la reconstruction (1944-1958) », elle sera inaugurée le samedi 18 janvier à 10h00.

LOGO

Communauté de Paroisses
St Benoît près d’Œlenberg
49, rue Aristide Briand
68460 Lutterbach
tél. +33 3 89 52 16 14
e-mail st-benoit@presdoelenberg.org