Copyright 2019 - CP St Benoît Près d'Œlenberg

« Je vous remercie d’être là,
car vous auriez pu fuir… ».

Telles sont les premières paroles du message que notre archevêque, Monseigneur Luc Ravel, est venu nous délivrer ce 25 novembre 2018.

Sans détours, il a rappelé la raison de sa présence parmi nous : l’arrestation et l’incarcération de notre ancien curé.

Tout en étant attentif au choc et à la souffrance que nous pouvons ressentir, il est resté pragmatique en venant nous demander notre aide, avec humilité et force, à travers un discours profondément humain, compatissant, et porteur d’espoir. Il a besoin que nous lui rendions trois services :

Le premier : garder la foi

Si Mgr comprend que l’on puisse s’éloigner de la Foi, de l’Eglise en ces temps troublés, il nous exhorte à la confiance : confiance aveugle en Jésus, en sa perfection que nul n’a jamais pu prendre en défaut, confiance plus prudente envers l’Église, dont le corps est fait de pécheurs.

Le deuxième : travailler avec le diocèse

Pour restaurer cette confiance envers l’Église, envers les prêtres, Mgr nous enjoint à réfléchir, à participer toutes et tous à l’établissement d’un « code de bonne conduite » d’ici Noël 2019. Ce travail avec le diocèse vise à protéger à la fois les prêtres et les enfants. Ces derniers doivent pouvoir grandir au sein de l’Eglise, de la paroisse, comme dans une grande famille qui les protège ; nous devons pouvoir confier nos enfants, nos jeunes en toute sécurité. Mgr Ravel nous le rappelle, dans sa Lettre pastorale du mois de septembre 2018 « Mieux vaut tard », qui prévoit cette démarche. Il reconnaît le manque de prudence de l’Église et des évêques. Dorénavant, ce sera « confiance et transparence ».

Le troisième : collaborer à l’enquête

Mgr nous appelle à participer à la recherche de la vérité, à témoigner, à parler. « Quiconque appartient à la Vérité écoute ma voix ». Notre évêque  nous invite à agir dans l’amour, mais avec lumière et transparence. Il nous dit que l’Église est actuellement un diamant brut qui doit se laisser tailler, même si c’est difficile, douloureux ; car à travers la Vérité, l’Église ressortira beaucoup plus belle de tout cela.

Une ultime demande : prier les uns pour les autres, et prier pour notre archevêque, car le fardeau est bien lourd

Céline EGLIN

LOGO

Communauté de Paroisses
St Benoît près d’Œlenberg
49, rue Aristide Briand
68460 Lutterbach
tél. +33 3 89 52 16 14
e-mail st-benoit@presdoelenberg.org