Copyright 2020 - CP St Benoît Près d'Œlenberg

LES FUNÉRAILLES CHRETIENNESDu Catéchisme de l’Église
catholique :

1680 — Tous les sacrements, et principalement ceux de l’initiation chrétienne, avaient pour but la dernière Pâque de l’enfant de Dieu, celle qui, par la mort, le fait entrer dans la Vie du Royaume. Alors s’accomplit ce qu’il confessait dans la foi et dans l’espérance : « J’attends la Résurrection des morts et la Vie du monde à venir » (Symbole de Nicée-Constantinople).

La dernière Pâque du Chrétien

1681 — Le sens chrétien de la mort est révélé dans la lumière du Mystère pascal de la mort et de la résurrection du Christ, en qui repose notre unique espérance. Le chrétien qui meurt dans le Christ Jésus « quitte ce corps pour aller demeurer auprès du Seigneur » (2 Co 5, 8).

1682 — Le jour de la mort inaugure pour le chrétien, au terme de sa vie sacramentelle, l’achèvement de sa nouvelle naissance commencée au Baptême, la « ressemblance » définitive à « l’image du Fils » conférée par l’Onction de l’Esprit Saint et la participation au Festin du Royaume qui était anticipée dans l’Eucharistie, même si d’ultimes purifications lui sont encore nécessaires pour revêtir la robe nuptiale.

1683 — L’Église qui, comme Mère, a porté sacramentellement en son sein le chrétien durant son pèlerinage terrestre, l’accompagne au terme de son cheminement pour le remettre « entre les mains du Père ». Elle offre au Père, dans le Christ, l’enfant de sa grâce, et elle dépose en terre, dans l’espérance, le germe du corps qui ressuscitera dans la gloire (cf. 1 Co 15, 42-44). Cette offrande est pleinement célébrée par le Sacrifice eucharistique ; les bénédictions qui précèdent et qui suivent sont des sacramentaux.

La célébration des funérailles

1684 — Les funérailles chrétiennes sont une célébration liturgique de l’Église. Par celle-ci, le ministère de l’Église a en vue dans ce cas aussi bien d’exprimer la communion efficace avec le défunt que d’y faire participer la communauté rassemblée pour les obsèques et de lui annoncer la vie éternelle.

1685 — Les différents rites des funérailles expriment le caractère Pascal de la mort chrétienne et répondent aux situations et aux traditions de chaque région, même en ce qui concerne la couleur liturgique (cf. SC 81).

>>>SOURCE : Catéchisme de l’Église catholique sur le site du Vatican.va
>>>À CONSULTER ÉGALEMENT : Préparer mes obsèques religieuses sur le site du diocèse de Strasbourg

LOGO

Communauté de Paroisses
St Benoît près d’Œlenberg
49, rue Aristide Briand
68460 Lutterbach
tél. +33 3 89 52 16 14
e-mail st-benoit@presdoelenberg.org